Dans un monde en perpétuel mouvement, la mobilité, qu’elle soit urbaine ou rurale, reste une problématique quotidienne pour la majorité des Français. Ainsi, en 2018, vivre sans permis de conduire relève-t-il de l’aberration, ou au contraire, d’un choix de vie assumé ?

Vivre sans permis de conduire, oui, mais en ville !

40 millions : c’est le nombre de Français détenteurs du permis de conduire, soit près de 60 % de la population. Cependant, le taux de réussite à l’examen est plus faible en périphérie des grandes métropoles, là où, paradoxalement, vivre sans permis de conduire semble de plus en plus contraignant. Ainsi, avec seulement 47 % de candidats admis dès le premier passage à l’examen, les régions Île-de-France et Rhône-Alpes affichent le taux de réussite le plus faible. Tandis que dans les zones rurales, ce taux s’élève à 76 %. Pourquoi un tel écart ?

En cause : la diversité des solutions de mobilité proposées en territoire urbain d’une part ; le coût moins élevé du permis de conduire dans les villes de province d’autre part.

En effet, si vivre sans permis de conduire, dans les régions dont le réseau de transports en commun est bien développé, s’avère pratique et économique, cela est inenvisageable pour ceux résidant en territoires enclavés. Paradoxalement, le nombre de conducteurs en France est en baisse, chez les jeunes notamment. Selon une étude réalisée en juin 2017 par l’institut OpinionWay, en 2013, seuls 75 % des 18 – 24 ans obtenaient leur permis avant l’âge de 20 ans, contre 39 % aujourd’hui. Coûts trop élevés, délais trop longs, procédures trop complexes constituent autant de freins à l’obtention du précieux sésame pour les populations urbaines pour qui vivre sans permis de conduire constitue, plus qu’une alternative, un mode de vie en plein essor.

Et si vivre sans permis de conduire devenait un choix de vie assumé ?

Covoiturage, vélo, transports en commun… si on apprécie la proximité avec autrui, vivre sans permis de conduire offre des solutions pléthoriques en matière de mobilité partagée.
Pour les autres, certains véhicules ne requièrent que le Brevet de Sécurité Routière (BSR), comme les cyclomoteurs (de 50 cm3 ou 4 kW), les voitures électriques ainsi que les voitures sans permis ou VSP.

Ces dernières peuvent atteindre une vitesse maximale de 45 km/h et sont très simples d’utilisation. Elles fonctionnent sur le même principe que les voitures automatiques : il n’y a qu’une vitesse en marche avant, et le frein. Les véhicules sans permis sont dispensés de contrôle technique et sont également plus respectueux de l’environnement. Selon le site Neowebcar, leur moteur rejette environ 80g de CO2 au km, contre 130g en moyenne pour une voiture de catégorie B. Une alternative permettant une évolution progressive, pouvant également convenir aux victimes d’amaxophobie, contrits par la peur de prendre le volant. Et si vivre sans permis de conduire était synonyme d’avant-gardisme ?

À l’heure de l’envolée du prix du carburant et de la baisse de l’acquisition de véhicules diesel, pour les détenteurs du permis de conduire qui ne conduisent pas faute de posséder un véhicule, il existe de sérieuses alternatives à l’achat, dont la location de voiture.

Pour la Saint-Valentin, pourquoi ne pas vous offrir un week-end en amoureux aux pieds des falaises de la Baie de Somme ? Profitez-en pour vous évader quelques jours en duo, rompre avec le quotidien, et laisser place au romantisme et à la découverte de lieux aussi pittoresques qu’insolites.
En quête d’idées originales pour fêter la Saint-Valentin ? Suivez l’itinéraire, vous serez émerveillés !

En savoir plus

Etudiant loin de chez vous, chaque été, c’est la même chose, il faut déménager. En mai-juin, vous rapatriez toutes vos affaires au domicile parental avant de les ressortir en septembre-octobre. En plus d’être fatigantes, ces allées et venues peuvent devenir franchement coûteuses ! Or, quand on est étudiant, s’il y a bien une chose qu’on n’aime pas faire, c’est dépenser. Voici cinq astuces qui devraient vous permettre de réaliser quelques économies sur votre prochaine migration estivale.

Déménagement Etudiant Pas Cher

En savoir plus